Blouse Helsinki- capsule couture #2

Bonjour à toutes!

Je reviens longtemps après le dernier article avec un peu de couture et mon premier bilan de ce beau défi Capsule garde robe couture!

J’avais écrit une belle liste en début d’année , et 3 mois plus tard, voilà que j’en suis bien loin!! Un déménagement plus tard, nous voilà depuis mi-mars dans notre maison, ce qui a compliqué un peu les choses. Le temps n’était pas vraiment à la couture. Mais par contre, les idées n’ont pas pris de pause, et ont même foisonné, et je dois dire que la réussite de ma jupe 1001 perles en janvier m’a bien confortée dans le fait de vouloir persévérer. Du coup, j’ai beaucoup évolué par rapport à mes choix initiaux. Oui oui parce qu’au départ, ne nous cachons pas les choses, j’avais fait une liste plutôt simple, alternance de projets maman et bébé, parce que je trouve que les cousettes pour bébés sont vraiment beaucoup beaucoup moins prise de tête. J’avais mis des choses simples et plus compliquées pour moi, en disant: on verra, et je porte jamais ci, et je ne mets jamais ça…

Du coup, la liste a complètement changé depuis, vous la découvrirez donc au fur et à mesure des mois!

Aujourd’hui, je vous présente donc mon projet de février-très-en-retard.

Au départ, j’avais prévu un pyjama avec un sweat molletonné pour le haut, mais ai finalement décidé de reporter la couture du tissu maille à un moment plus propice aux essais…

Je me suis donc lancée dans la blouse Helsinki de Orageuse Patterns. Ça aura été le fil rouge de notre déménagement celui-là, non sans mal, mais j’ai finalement réussi à le faire!

L’histoire:

Début février, je tombe sur une photo du modèle Helsinki , peu après sa sortie. Je le trouve vraiment très original, avec sa torsade à l’avant et ses motifs crantés.

Le patron est en PDF,aux formats A4 et A0. Avec le petit souvenir de l’assemblage du patron de la 1001 perles, je me dis que je ferrais bien imprimer directement en A0, vu le nombre de pages qu’il y a.  Mon imprimante est de toutes façons dans les cartons…

Après quelques recherches , je finis par faire imprimer les 2 planches (dont une est en fait en format A1 et l’autre en A0) chez l’imprimeur de ma ville. Total des courses, 10€ d’impression, ce qui- si on compte le prix du PDF, amène quand même déjà à un petit joyau…

Contente quand même d’éviter la corvée de l’assemblage, je me souviens de tous les conseils inscrits dans les patrons d’Ivanne S., notamment en terme d’adaptation de la taille de vêtement, et décide de faire les choses correctement, pour ne pas me retrouver avec une blouse non mettable (comme celles que je n’ai jamais montrées sur ce blog, mais ça viendra peut-être, on en reparlera…!) . Je prends alors patiemment toutes mes mesures, adapte chaque cote à ma taille, relie les traits au perroquet… Bref un bond dans le monde de la couture pour moi!!

Je passe à Mondial Tissus en quête de toile à patrons, n’en trouve pas, me rabats sur un tissu en voile de polyester ou quelque chose comme ça, très fin et glissant, et me dis que ça reproduira à peu près ma superbe viscose Atelier Brunette que je n’ai pas envie de bousiller tout de suite, pour faire un essai.

Je me mets alors en quête de comment faire pour coudre le fameux tissu, je lis et échange sur l’entoilage, le Fabulon, la Maïzena….

Je teste la dite Maïzena en me disant, mais c’est naturel!!, je fais sécher mon tissu à l’arrache dans la douche, puisque mon étendoir à linge est déjà rempli des derniers trucs à ranger dans les cartons… Le tissu sèche avec des poches…

Bref, j’étais vraiment mal partie…

Mais je me lance quand même, découpe tant bien que mal ma blouse dans le tissu gondolé par endroits.

Je fais les crans, couds l’encolure sur les pans avant.

Mais là, ça ne va vraiment pas. Le cran de droite (à gauche sur la photo) ne me plait pas, il n’est pas net, et même pas au même niveau que l’autre, une fois la blouse en place sur moi.

De toutes façons les crans m’énervent. Et puis je me rends compte en passant à la couture des manches qu’un des traits plein qui est sur le schéma était un pli, et non pas une fente, alors que moi j’ai tout fendu quoi!!

Donc : poubelle…

Et là m’apparait clairement l’intérêt de faire une toile, mais comment ai-je pu penser un instant que j’arriverais à faire un vêtement mettable sans faire ce qu’on appelle vulgairement un brouillon?!!

Bref, passé ces quelques jours semaines de vagabondages couturesques, me voici enfin lancée dans La blouse !

Patron:

J’ai donc retaillé le patron à certains endroits en 38 et d’autres en 40, en fonction des mesures. Le patron est très bien fait,  donne des indications pour faire les ajustements au niveau des hanches/taille/poitrine et en longueur également.

Finalement j’ai décidé de carrément supprimer les crans qui m’ont vraiment embêtée pour le montage à la première version, et que je ne trouve pas adaptés à mon style. J’avoue que c’est en partie ce qui fait l’originalité de cette blouse, mais je trouve que le cache-cœur avec la torsade est déjà très suffisant pour moi!

La torsade est finalement assez simple à faire avec la vidéo disponible sur le site.Il faut que je remette quelques coups de machine pour que le cache-cœur tombe mieux, merci à Clotilde pour tes indications que je vais suivre. J’avais essayé avec une agrafe comme indiqué dans le patron, mais ça ne tenait vraiment pas.

J’aime beaucoup les manches, passé l’histoire du découpage ou non du pli et de la fente qu’il faut bien prendre le temps de lire, le montage est vraiment joli et propre:

Je me suis lâchée sur les boutons ronds nacrés trouvés chez Mondial Tissus. J’adore aussi ma machine à coudre, qui me réconcilie avec les boutonnières.

Tissu:

Pour continuer à utiliser mon stock, j’ai utilisé de la viscose Atelier Brunette que j’avais en stock, mais j’ai dû en recommander, car ce patron est très gourmand en tissu. Cette viscose est vraiment très agréable à coudre et à porter, pas eu besoin d’entoilage, Fabulon ou autres finalement, j’ai tout fait sans et ça se coud facilement. Seul petit reproche, le tissu se froisse vraiment facilement, comme on peut voir sur les photos de dos alors que je l’avais repassée peu de temps avant.

Niveau:

Le patron est noté 3/5 par la marque soit intermédiaire, je trouve que c’est adapté. Les difficultés que j’ai eues sont au niveau de la pose et surtout de la couture de l’encolure sur l’intérieur, pour bien aligner le bord intérieur avec la bordure de la blouse, et coudre sans que le tissu ne s’échappe. J’ai eu beaucoup de difficultés avec la première version avec un tissu très glissant, c’est beaucoup mieux sur la version définitive. Le montage du col avec ses crans est également minutieux mais avec un peu plus de patience que moi, je suis sûre que ça se fait bien!

En résumé, un patron très sympa, pas simple, mais dont le rendu vaut le coup!

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *